Les étapes pour préparer un chantier

Pour réussir une construction dans les règles de l’art, la préparation du chantier est la plus importante étape. En effet, c’est le socle même du reste des travaux. Le but de bien préparer un chantier est de pouvoir aménager le terrain de façon à ce que les travaux se fassent rapidement et de la manière la plus économique possible. Voyons alors les points essentiels pour préparer un chantier.

Visite du site

Une fois l’accord entre votre entreprise et le Maître d’ouvrage conclu, vous passez maintenant à l’étape suivante qui est la visite du site. L’objectif est de visualiser concrètement les conditions dans lesquels vous opérez les opérations. De ce fait, vous devez évaluer la topographie du terrain. Aussi, les différents accès ou obstructions au site sont à déterminer. En outre, vous devez prendre en considération les canalisations souterraines ainsi que les réseaux aériens.

Les étapes pour préparer un chantier

En allant sur le lieu du futur chantier, vous devez même vous adressé au responsable de la région pour avoir des informations exhaustives sur le terrain que vous vous apprêtez à aménager.

Établissement du plan d’installation de chantier

Le plan d’installation de chantier (PIC) est une représentation de la manière vous allez disposer chaque poste de votre chantier en fonction des informations que vous avez reçu de la visite de chantier et aussi compte du plan de la construction.

Les principaux pôles du chantier sont l’aire de bétonnage qui doit être près de la zone de stockage des matériaux (sable, ciment, gravier…) et aussi près de la source d’eau si possible. Pour la sécurité des ouvriers et aussi pour accélérer le mouvement, ce poste doit être près de l’accès des transporteurs de ces matériaux.

Ensuite, vous avez la partie de préfabrication comme les parpaings, les dalles… Celle-ci est implantée près de la construction et des engins de levage, car il est plus aisé de transporter le béton fluide que les blocs.

Puis, l’aire de ferraillage où les armatures prennent formes doit aussi être placée à bon escient pour favoriser la rapidité et aussi dans un lieu assez sécurisé.

Vous avez également besoin d’une autre surface de stockage pour les éléments préfabriqués cette fois. Évidemment, elle ne sera pas loin de la zone de production.

De surcroît, les cantonnements doivent être placés de manière à avoir une vue effective sur le chantier tout en étant à l’abri d’éventuel accident. Cet endroit sera le lieu de vie de l’équipe de construction, car il sera composé de bureau avec entreposage de matériaux sensibles, de réfectoire, de sanitaire, etc. De ce fait, vous devez bien évaluer vos besoins en espaces et en équipements en fonctions de la taille de votre équipe de travail.

Sur le PIC, les alimentations en eau et électricité doivent figurer afin d’orienter correctement les différents pôles.

En outre, les grues et autres engins de levage doivent également être présents sur le PIC.

Faire les déclarations et les demandes d’autorisations nécessaires

Les déclarations des travaux ainsi que les demandes d’autorisations nécessaires doivent être bien détaillées et adressées à l’autorité compétente de la région où se trouve le chantier au moins trente jours avant la date prévue pour le début des travaux. Le contenu de la déclaration de travaux doit contenir toutes les informations relatives au chantier qui permettent d’identifier toutes les parties prenantes, c’est-à-dire le maître de l’ouvrage, le titulaire du marché, les coordonnateurs. Aussi, les renseignements généraux sur le chantier doivent aussi y figurer comme l’adresse exacte, la durée d’exécution, l’effectif de l’équipe de travail, et la nature des travaux à entreprendre.

Certains documents peuvent aussi appuyer la demande selon la région et l’ampleur des travaux à faire.